Démarche QVT : Nos 8 clés pour en faire un succès

75%* des dirigeants estiment que c’est l’un des thèmes majeurs pour les années à venir. La qualité de vie au travail est clairement dans le viseur des stratégies d’entreprise tant ses effets - engagement, performance ou santé - sont aujourd’hui prouvés. Motivant... et après ? Qu’en est-il réellement au sein de votre organisation ? Parce qu’une démarche QVT ne se lance pas uniquement mais se cadre, se déploie et s’accompagne, voici nos 8 clés pour réussir votre projet et créer les changements attendus.


1/ Le baromètre : besoin de rien, envie de quoi ?

Pas de démarche pertinente sans répondre à des demandes clairement identifiées. L’écoute salariale est donc indispensable : il existe des outils et des applications très simples qui permettent de créer rapidement un questionnaire. Quant aux questions, appuyez-vous sur les 6 axes de la QVT proposés par l’ANACT :


Baromètre QVT


Pour vous aider à identifier les besoins, reportez-vous à notre article sur les enjeux RH.


2/ La culture d’entreprise : it’s a match !

Aujourd’hui, personne ne croit au mythe de la “boîte à outils” QVT qui se connecte à n’importe quelle organisation ! Pour éviter l’effet “happy washing”, la démarche doit, au contraire, s’adapter aux codes culturels de l’entreprise. Quelques questions à se poser :


  • Quelles sont vos typologies de métiers ? Votre histoire ?
  • Quelles sont vos valeurs ? Les habitudes/rites ?
  • Quels sont sont vos modèles organisationnels ?
  • Vos salariés sont-ils habitués à cette culture du bien-être au travail ?

3/ L’offre : un panaché à consommer sans modération

Toutes les démarches RH (formation, évolution…) tendent vers une prise en compte plus fine des singularités des salariés. Les initiatives QVT n’y échappent pas, elles doivent répondre à des problématiques variées : améliorer sa santé, évoluer dans un cadre convivial, développer sa motivation, renforcer son équilibre de vie…

La solution ? Proposer une offre mixte : coach, salle de sport sur site, ateliers bien-être, carte sport, ergonomes, masseurs, échauffement, snacks sains...

Pas d’idée ? Découvrez notre article dédié à la semaine de la QVT et du sport.


QVT


4/ Le marketing : ceci n’est pas un programme QVT

Pour que les salariés identifient bien l’offre en interne et en comprennent ses bénéfices, quelques pratiques de marketing peuvent être utiles :


  • Nommez un porteur de projet officiel : DG, CEO...
  • Positionnez l’offre QVT : un nom, un logo, un pitch
  • Pensez à sa distribution : intranet, site du CE, stand dans le hall...
  • Identifiez vos canaux de communication

Pour aller plus loin dans le déploiement, découvrez notre méthodologie : 30 jours pour lancer son projet bien-être et sport.


5/ Les freins : amateur un jour, ambassadeur toujours


Nous ne sommes pas tous des férus de sport ou de bien-être, les sceptiques existent, particulièrement sur ce type de sujet ! Retournez la situation pour en faire des éléments moteurs : comme vous les aurez identifiés via l’écoute salariale, incluez-les tôt dans la co-construction du projet. L’objectif ? Les transformer en ambassadeurs.


6/ L’accompagnement au changement : bouillon de culture QVT

L’un des acteurs pivot du projet est le manager ! Irriguer l’entreprise d’une nouvelle culture requiert son adhésion. Comment ? Grâce à de l’information, des formations et un accompagnement personnalisés. Faites appel à des experts externes du sport, de la prévention ou encore des RPS (risques psycho-sociaux tels le stress, la dépression, le burnout) pour les sensibiliser aux sujets. Une fois convaincus, les managers joueront un rôle “d’effet de levier” auprès des collaborateurs.


7/ Le bilan : qui m’aime me suive

Une fois le projet lancé, il faut mesurer la satisfaction et les effets de chaque initiative. Pour cela, suivez les indicateurs et écoutez de nouveau vos salariés. En fonction des résultats, ajustez la démarche si nécessaire : une posture du “test & learn” est le point cardinal d’une démarche durable.


8/ La communication : mettez-leur un plan

Pas de projet d’envergure sans un plan de communication :


#1 Cadrage

Objectif ? Annoncer le lancement.

Comment ? Créer du “buzz”, faire un teasing, organiser un événement de lancement...


#2 Déploiement

Objectif ? Relayer régulièrement l’information afin d’en faire un thème fil rouge.

Comment ? Partager les premiers retours en image, faire témoigner les participants.


#3 Suivi

Objectif ? Réaliser un bilan des actions pour préparer la suite.

Comment ? Créer une vidéo rétrospective, communiquer les chiffres clés.


Frise QVT


Pour rappel, voici les principaux impacts de la QVT sur l’entreprise :


Impacts QVT


(1) Un salarié sédentaire qui commence une activité sportive modérée améliore sa productivité d’environ 6%.


(2) 60% des salariés se sentent plus motivés au travail lorsque leur employeur prend en considération le bien-être physique et mental.


(3) Un salarié heureux est 55% plus créatif.


(4) Un salarié heureux est 31% plus productif et 6 fois moins absent.


------


Sources :

*Étude « Qualité de vie au travail 2017 » de Malakoff Médéric

** Étude sur l’impact économique de l’activité physique et sportive publiée par Goodwill management

***Étude de la fondation Mind réalisée au Royaume-Uni en mars 2013

**** Étude MIT/Harvard