NAO, Accord QVT & sport : préparez votre argumentaire en 7 points clés

En tant que RH ou responsable de la qualité de vie au travail, vous êtes convaincu que le sport est un atout pour l’entreprise et les salariés. Pourtant, au sein de votre organisation, vous êtes un peu seul au monde à y croire ? Ou, peut-être, simplement à court d’arguments pour convaincre les partenaires sociaux ou la direction ? Premier point essentiel : trouver le moment opportun pour en discuter.

Dans le cadre des NAO (négociations annuelles obligatoires), les accords QVT sont un espace de dialogue idéal pour aborder les sujets liés à l’équilibre de vie, à la prévention santé ou encore à la cohésion sociale. Des problématiques que la pratique du sport peut adresser ou, du moins, favoriser. Le vrai défi reste à venir : embarquer votre auditoire grâce à un argumentaire bien construit, des chiffres clés et du concret en termes de plan d’actions. Pour cela, il n’y a pas de secret, il faut se préparer. Voici les 7 étapes clés pour bâtir une argumentation en béton.

Étape 1 - L’état des lieux

Pointer les indicateurs RH & QVT internes

Établissez un constat de l’existant : que se passe-t-il au sein de votre organisation en termes de turn-over, climat social, taux d’absentéisme, santé, désengagement, conflit, ambiance ? Relevez les « signaux faibles » en vous appuyant sur des chiffres concrets que vous trouverez en partie dans la BDES (base de données économiques et sociales) si vous y avez accès. D’autres indicateurs sociaux ou RH sont à identifier au sein des résultats d’enquêtes et baromètres internes qu’elles soient sociales ou plus axées QVT.

Étape 2 - L’écoute

Consulter les salariés

Adoptez une démarche participative pour proposer un dispositif qui colle aux besoins des salariés. Lancez une courte enquête auprès d’eux pour recueillir leurs points de vue, ressentis et envies concernant les modalités du sport en entreprise. Différentes formes sont possibles et cumulables : interviews ciblées, enquêtes en ligne, focus groups ou ateliers de co-construction. Pour le jour des négociations, mentionnez les verbatims intéressants et mettez en lumière les grandes tendances.

Étape 3 - Les preuves

Consolider les chiffres pertinents sur l’impact du sport en entreprise

De nombreuses enquêtes sont disponibles sur les bienfaits du sport en entreprise. Votre mission est d’identifier les bénéfices en phase avec les enjeux de votre organisation et de les étayer par des chiffres et tendances provenant d’études. On vous aide :

  • Économies sur les frais de santé : quand un employé pratique une activité sportive régulière, l’entreprise économise de 6 à 9% sur ses frais de santé annuels.
  • Économies sur les coûts liés à l’absentéisme : les entreprises incitant au sport ont observé une baisse du taux d’absentéisme de 30 à 40%.
  • Amélioration de la performance : 12% de gain de productivité pour le salarié pratiquant au moins 30 minutes d'activité physique par jour par rapport aux sédentaires.
  • Fidélisation boostée : 89% des collaborateurs se disent plus motivés quand l’employeur prend en considération leur bien-être.
  • Amélioration du bien-être salariale : pour 73% des salariés, le sport participe au fait de se sentir bien au travail.
  • Attraction des jeunes générations : bénéficier d’une offre sport est un critère auquel 48% des 18-29 ans attachent de l’importance dans la recherche d’emploi.
  • Rétention des jeunes générations : l’offre sport est un critère qui donnerait envie de rester dans l’entreprise pour 67% des 18-29 ans.

Etude opinion way

Étape 4 - Les best practices

Benchmarker les meilleures initiatives de votre secteur

Pour aller encore plus loin et être plus précis dans l’analyse, n’hésitez pas à mener une veille sur les programmes sport et bien-être expérimentés dans votre secteur d’activité ou votre typologie d’organisation. Des contextes et problématiques similaires faciliteront la projection et, donc, l’adhésion à vos propositions. Pourquoi ne pas contacter directement vos homologues en charge du projet ? L’objectif est d’échanger sur leurs problématiques, de recueillir un retour d’expérience et de prendre en compte leurs recommandations et bonnes pratiques.

Étape 5 - La transparence

Rassurer avec la démarche des « petits pas »

Levez les freins organisationnels et psychologiques en proposant d’abord une phase pilote sur une équipe, une business unit ou un site. Engagez-vous à suivre le projet sur au moins 6 mois, à partager régulièrement les indicateurs de suivi (participation, RH, sociaux, satisfaction...), puis, à réaliser une restitution complète auprès des mêmes interlocuteurs. Un jalon qui déterminera si un lancement global est pertinent. Il s’agit de vous inscrire dans une démarche transparente qui permet de donner de la visibilité à tous.

Étape 6 - L’accompagnement

Bien s’entourer et faire simple

Pour un premier lancement, optez pour une solution clé-en-main : coach sportif, cours de yoga sur place, abonnements à des salles de sport… Deux critères à respecter : simplicité d’accès et flexibilité des horaires pour tous les « testeurs ». N’hésitez pas à faire appel à des partenaires tels que Gymlib pour vous conseiller dans la mise en place du dispositif bien-être le plus adapté à votre culture d’entreprise. Les experts QVT vous accompagnent également dans votre communication et visibilité internes.


Étape 7 - L’engagement

En faire un projet d’entreprise porté en interne

Il est important de le rappeler : le sport, aussi pertinent soit-il, n’est qu’un volet de la démarche QVT globale de l’entreprise. Seul, vous ne pourrez pas tout faire ! Pour que les salariés y adhèrent, l’initiative doit être portée en interne par tous les acteurs présents au sein de cette instance et relayée par d’autres : la communication, les managers, la médecine du travail... Avant de conclure, n’oubliez pas de choisir ou d’élire un sponsor. De quoi sceller et lancer collectivement le projet.


----------

SOURCES :

  • Cabinet Goodwill management pour le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français) et le MEDEF, 2015
  • Etude britannique reprise par Sport carrière dans l'article "Le sport pour stimuler la performance en entreprise", 13 septembre 2017
  • Étude Santé Canada
  • D’après l’étude “regards croisés” de Malakoff Médéric sur la Qualité de vie au travail 2017
  • Les salariés & le sport en entreprise, enquête Gymlib et Opinion Way, Novembre 2018