Enjeux RH 2019 : les 8 tendances RH à anticiper d’urgence (partie 2)

Parfois nébuleux ou déjà présents, les changements du travail entrent doucement dans notre quotidien alimentant à la fois nos pires craintes et nos attentes les plus folles. Or « l'avenir du travail se pense aujourd'hui », soulignait récemment Muriel Pénicaud, et pour cela, prenons le temps de décrypter ce fameux « future of work ». Quelles sont les conséquences sur la fonction RH ? Quelles tendances au sein de la fonction se dessinent pour y répondre ? Suite et fin de notre panorama des tendances RH de 2019 !


5/ La culture d’entreprise : Partenaire particulier recherche entreprise particulière

Télétravail, collaboration avec les freelances, projet d’incubation… L’entreprise devient un « hub » où se retrouvent différentes communautés ce qui contraint les organisations à évoluer rapidement avec comme défi la préservation de leurs valeurs.

La question de la culture d’entreprise se pose, donc. Comment gérer les singularités et les individualités afin de les accorder avec l’intérêt collectif ? Platform.sh ou Buffer, deux organisations 100% à distance, s’appuient sur trois piliers :

  • Créer une réelle communauté et fluidifier les interactions au quotidien grâce à des outils de communication adéquats : Workplace, Yammer, Slack…
  • Encourager des ateliers de travail collectifs au sein d’espaces inspirants au sein de tiers-lieux.
  • Organiser des activités qui fédèrent et tissent le sentiment d’appartenance grâce à des activités sportives : bootcamp, coaching sportifs, sessions de sport collectives…

Télétravail et coworking, un mythe en France ? En 2017, 65% des personnes travaillant dans un bureau étaient intéressées par le télétravail mais… seulement 25% le pratiquent déjà selon Ipsos.


Culture et management


6/ Le management : Je manage donc on me suit

60%* des managers estiment que la transformation digitale impacte les façons de manager, leur rôle se rapprochant davantage d’un chef d’orchestre. Si les modèles managériaux tendent vers plus d’autonomie, quels en sont leurs caractéristiques ?

  • La confiance pour libérer comme chez MAIF ou Michelin.
  • Un cadre bienveillant grâce à la reconnaissance : Cocoworker, start-up RH, réinvente le feedback avec l’application « Kiff ».
  • La révolution du neuromanagement pour travailler sur l’engagement, la confiance, l’autonomie, la coopération, l’altruisme, le bien-être, l’empathie...

En 2018, est-on déjà bienveillant ? Une autre caractéristique majeure de la bienveillance est le droit à l’erreur. My Little Paris l’a intégré comme critère d’évaluation des collaborateurs et Microsoft a lancé un « prix de l’échec ».


Management


*Baromètre « Digital Workplace 2016 », Julhiet Sterwen


7/ Pour un flirt avec toi : rapprochement entre les RH et le marketing

Les pratiques RH doivent à présent capter l'attention de nouveaux collaborateurs, optimiser leur intégration et retenir les anciens. Pour répondre à ces enjeux, de nouveaux métiers hybrides apparaissent : Responsable marque employeur ou encore Chargé de marketing RH. Les méthodes et les outils, auparavant apanage du marketing, irriguent les départements RH et redéfinissent leurs objectifs :

  • Bâtir une e-reputation indispensable à l’heure de Glassdoor.
  • Offrir une expérience candidat : gamification, sport, rendez-vous insolites… les marketeurs RH investissent toutes les pistes pour réinventer ce processus.
  • Lancer des campagnes « d’employee advocacy » pour faire des salariés des ambassadeurs : 95% des candidats se renseignent sur le web à propos de leur futur employeur.
  • Créer du content RH pour favoriser l’inbound recruiting.

La marque employeur en 2018, qui est en charge ? La marque employeur est une priorité pour 69% des DRH. Seulement 58%* des responsables RH estiment qu’ils sont responsables de la marque employeur et 60% des dirigeants estiment que c’est leur périmètre.


marque employeur


*Enquête d’Universum,


8/ RH téléphone maison : l’intelligence artificielle

Pour 70 %* des décideurs RH, l’automatisation des processus de la fonction est un enjeu majeur d’ici 2020 et 72%** des recruteurs pensent que leur approche en matière de recrutement devra évoluer à mesure que l'IA et l'automatisation prendront de l'ampleur.

La révolution est déjà en marche sur trois volets :

  • Optimisation du processus de recrutement grâce aux chatbox conversationnels, le sourcing autonome ou encore la reconnaissance faciale.
  • Uberisation des services RH grâce à un marketplaces interne ou comment mettre en relation les données des employés et les besoins de l’entreprise.
  • Analyse sémantique pour anticiper les besoins : les nouveaux logiciels d’analyse sémantique permettent en temps réel d’analyser le ressenti collaborateur via différentes sources : baromètres sociaux, entretiens annuels, enquêtes d’engagement.

En 2018, le RH est-il déjà digital ? Selon la même enquête, 10 % des DRH interrogés souhaitent investir dans ces technologies d’ici 2020 afin de poursuivre l’automatisation de leurs processus.


RH


*Étude du cabinet Markess

**Étude de Jobvite