L’impact du sport sur la santé des salariés : les 10 vérités à connaître

Depuis plusieurs années, de plus en plus de managers incitent leurs collaborateurs à pratiquer une activité physique régulière via des programmes de sport en entreprise. Et ils ont parfaitement raison car le sport et la santé sont étroitement liés ! Le corps humain n’est ni fait pour rester inactif ni adapté au mode de vie sédentaire qui se développe de plus en plus aujourd’hui : les transports passifs qui réduisent les efforts au minimum, les longues réunions en position assise, les heures passées devant un écran…

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que « les adultes âgés de 18 à 64 ans devraient pratiquer au moins, au cours de la semaine, 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue (…) ». Focus sur les 10 bonnes raisons d’encourager le sport au travail !


1. Atout cœur du sport

Un peu comme l’atout dans un jeu de cartes, le sport présente de nombreux avantages et peut modifier le cours des choses. D’abord au niveau du cœur car la pratique d’une activité physique régulière peut contribuer à réduire le risque de complications cardiaques, notamment l’accident vasculaire cérébral (AVC).

Comment l’expliquer ? Pas de mystère : le cœur est un muscle qui doit être entraîné pour rester performant. Et pour cela, rien ne vaut la pratique d’une activité dite « cardio ». Souvent mise à l’honneur dans les programmes de sport en entreprise, l’activité cardio correspond à un sport d’intensité faible à modérée pratiquée sur une longue durée. Marche rapide, course à pied, cyclisme, natation… toutes ces activités sont idéales pour faire travailler le muscle cardiaque et ainsi contribuer à sa protection !


2. Circulez, circulez…

La pratique d’une activité physique régulière est également bénéfique pour la circulation sanguine. Celle-ci est en effet facilitée lors de l’effort, ce qui favorise le transport de l’oxygène et des éléments nutritifs au sein de l’organisme. Les muscles, les tissus… tout le corps est ainsi bien alimenté pour fonctionner à plein régime.

Et ce n’est pas tout ! En contribuant à améliorer la circulation sanguine, le sport peut aussi lutter contre de nombreux troubles associés à la sédentarité au travail. Parmi eux figurent notamment la sensation de jambes lourdes, les crampes, le gonflement des pieds, le bleuissement de la peau à certains endroits, certaines rougeurs, la sensation de picotements dans les pieds…


3. Une forme olympique

Martin Fourcade, Perrine Lafont, Pierre Vaultier… les médaillés des Jeux Olympiques 2018 ne vous diront pas le contraire. Le sport maintient en pleine forme ! Et pour cause puisque l’effort physique régulier permet de soutenir l’activité des muscles et d’augmenter son tonus. La pratique d’une activité physique régulière contribue aussi à éviter les douleurs musculaires et prévenir la perte de masse musculaire liée au vieillissement.

Dans le Programme National Nutrition Santé, les autorités de santé publique rappellent également que la pratique d’une activité physique régulière permet d’améliorer l’endurance, la souplesse, l’équilibre et la coordination. Ce sont autant d’atouts qui peuvent se révéler extrêmement bénéfiques dans le quotidien des salariés ! Enfin, ne l’oublions pas : le sport est l’allié idéal pour garder ou retrouver la ligne. Les scientifiques sont unanimes : il faut bouger plus pour lutter contre la prise de poids et ainsi endiguer l’épidémie mondiale d’obésité. A vos marques, prêt, bougez !


Course à pieds

4. Un squelette en bonne santé

Comme les muscles, les os ont besoin d’être stimulés pour rester en bonne santé. La sédentarité entraîne une diminution de la densité osseuse tandis que la pratique d’une activité physique régulière favorise le développement et le renforcement osseux.

La sédentarité fragilise le cartilage articulaire alors que la pratique d’une activité physique régulière favorise la motricité et la flexibilité des articulations. Toutes les études démontrent d’ailleurs l’intérêt de l’exercice physique pour la prévention de l’arthrose.


5. « Self défense »

L’effort physique peut avoir l’efficacité du self-défense puisque peut contribuer à renforcer les défenses de l’organisme et à lutter contre de nombreux troubles. D’après une étude anglaise, faire au moins 2h30 de sport chaque semaine pourrait notamment contribuer à prévenir certaines infections comme l’obésité, le diabète, le cancer du côlon ou encore le cancer du sein.

Des effets positifs ont également été constatés pour la prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS). Pour rappel, ces derniers regroupent un ensemble de maladies qui touchent les articulations, les muscles et les tendons : les douleurs lombaires, les douleurs au cou, les douleurs articulaires, les tendinites, le syndrome du canal carpien… Ces troubles sont reconnus comme maladies professionnelles et constituent une cause fréquente d’absentéisme. En 2015, ils ont représenté plus de 87 % des maladies professionnelles ayant entraîné un arrêt de travail ou une réparation financière en raison de séquelles.


Chiffre de l'OMS sur l'activité physique

6. Un bol d’oxygène

Voici un bienfait du sport qu’il est très facile à constater, vérifier et mesurer ! Il suffit par exemple de comparer l’essoufflement d’une personne sédentaire et d’une personne qui pratique une activité physique régulière après quatre étages montés ou un jogging de 5 kilomètres. Les résultats parlent d’eux mêmes : la capacité cardio-respiratoire est de meilleure qualité chez les personnes les plus actives.

Plus la capacité cardio-respiratoire est élevée, plus l’organisme est endurant ! Cette aptitude a ainsi un impact dans de nombreuses activités, aussi bien dans le cadre des loisirs qu’au travail.


7. Que du bonheur !

Assez parler des bienfaits du sport sur la santé physique, qu’en est-il au niveau de la santé mentale ? Et bien, le constat est relativement similaire puisque la pratique d’une activité physique régulière ne manque pas d’atouts au niveau du cerveau. D’ailleurs, vous en avez sûrement déjà constaté les bienfaits. Vous rappelez-vous de cette sensation de plaisir, de bien-être et de de satisfaction après une longue balade, une sortie en vélo, un jogging ou quelques brasses ?

Oui, la pratique d’une activité physique peut réguler l’humeur, influencer les émotions, faire oublier les soucis du quotidien, redonner le sourire… Les bénéfices sur le plan psychologique sont d’ailleurs tels que le sport est parfois présenté comme un antidépresseur naturel. Comment est-ce possible ? Lors de l’effort, des endorphines sont libérées au niveau du cerveau. Ce sont ces substances qui procurent l’état de bien-être après le sport et qui contribuent à lutter contre les états dépressifs.


8. Stop au stress et au burn-out !

Comme évoqué précédemment, le sport peut avoir un effet anti-anxiété. Il peut aussi avoir un effet anti-stress et anti-fatigue, ce qui représente un atout non négligeable alors que plus d’un tiers des travailleurs déclarent avoir déjà fait un burn-out au cours de leur carrière. Ce syndrome d’épuisement professionnel peut être lié à de nombreux facteurs de stress et peut se manifester de différentes manières : épuisement physique et psychologique, troubles anxieux, hypersensibilité, irritabilité, insomnies, manque de motivation….

Parmi les solutions pour lutter contre l’épuisement et le stress au travail, l’activité physique arrive en bonne position ! La pratique d’une activité physique régulière protège du burn-out professionnel et aide à lutter contre le stress et les troubles du sommeil associés. Une publication de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) conclut par exemple que l’activité physique peut contribuer à soulager les tensions, favoriser l’endormissement et lutter contre diverses formes d’insomnies.


9. Droit à la déconnexion et à la relaxation

Voici un autre sujet bien connu des services RH. Instauré par la loi travail d'août 2016, le droit à la déconnexion est souvent évoqué lors des discussions sur la qualité de vie et la santé au travail. S’il est souvent appliqué aux week-ends et aux jours de congés, il peut aussi être mis en place en complément d’un programme de sport en entreprise. Cette association est d’autant plus gagnante que la pratique d’une activité physique régulière permet de favoriser la relaxation ! Elle permet aux employés de s’accorder un moment « off » sans téléphone et sans connexion internet, et ainsi de prendre du recul sur le quotidien.

En offrant un moment de détente, le sport contribue aussi à lutter contre l’excès de charge mentale qui a souvent tendance à affecter la vie professionnelle et personnelle des salariés. Caractérisée notamment par une insatisfaction au quotidien, la surcharge mentale peut avoir des conséquences à long terme comparables à celles du stress et du burn-out professionnel. Troubles relationnels, troubles du sommeil, troubles obsessionnels compulsifs… ce sont autant de symptômes pour lesquels la pratique d’une activité physique peut présenter des bénéfices.

Droit à la déconnexion

10. Un booster de performance

Attention visuelle, vitesse de traitement de l’information, capacité d’organisation, résistance aux distractions, capacité de jugement, mémoire… toutes ces aptitudes semblent pouvoir être améliorées par la pratique d’une activité physique régulière.

D’ailleurs, la communauté scientifique s’intéresse beaucoup aux effets positifs de l’activité physique sur les fonctions cognitives. Les chercheurs sont convaincus que ces bénéfices pourraient profiter aux personnes âgées et pourraient être utilisées en prévention du vieillissement cérébral. Des effets positifs ont d’ores et déjà été constatés pour ralentir le déclin des fonctions cognitifs qui n’est autre que la cause des maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson.


En conclusion de cet article, force est de constater que la pratique d’une activité physique régulière ne manque pas d’avantages pour la santé. Ces derniers ne se limitent d’ailleurs pas aux bénéfices cardio-respiratoires mais concernent de nombreuses fonctions de l’organisme, y compris au niveau du cerveau.

Saviez-vous que les médecins généralistes sont en mesure de prescrire du sport à leurs patients ? Adopté en 2017, le décret relatif au sport sur ordonnance rappelle toute l’importance de l’activité physique pour la santé. La promouvoir est un enjeu majeur que de plus en plus de dirigeants et de responsables RH prennent en compte !

Et vous, avez-vous déjà mis en place ou envisagé un programme de sport au sein de votre entreprise ?

Découvrez notre article sur le sujet pour tout savoir sur les façons de le mettre en place en 30 jours chrono !

-----

Sources

  • Plan National Nutrition Santé. Activité physique et santé : arguments scientifiques et pistes pratiques. 2005.
  • London School of Hygiene & Tropical Medicine. Keeping fit could cut the risk of catching flu. 17/03/2018.
  • Sharon T., Michal B. Job burnout and depression: Unraveling their temporal relationship and considering the role of physical activity. Journal of Applied Psychology, Jan 9 , 2012.
  • H. Guénard, S. Rouatbi. Aspects physiologiques du vieillissement respiratoire, Revue des Maladies Respiratoires. 2004;21(5):813.
  • Hartescu I, et al. Increased physical activity improves sleep and mood outcomes in inactive people with insomnia: a randomized controlled trial. J Sleep Res. 2015 Oct;24(5):526-34.
  • M. Audiffren, et al. Effets positifs de l’exercice physique chronique sur les fonctions cognitives des seniors : bilan et perspectives. Revue de Neuropsychologie 2011;3:207-225.