5 erreurs à ne pas commettre à la salle de sport

Ça y est. Vous avez généré votre tout premier pass Gymlib, vous avez choisi la salle dans laquelle vous allez faire vos premiers pas de sportif, votre sac est prêt, VOUS êtes prêt. Avant que vous ne fassiez votre entrée dans l’univers du fitness, on vous souffle 5 erreurs à ne pas commettre lors de votre première séance. Ne soyez pas...

1. Le sportif bohème

Tout enthousiaste que vous êtes, vous arrivez à la salle en pensant avoir tout prévu : pass, tenue, baskets, serviette… Sauf que, quand vient le moment de vous lancer, vous réalisez que vous ne savez toujours pas quelle activité vous allez pratiquer. Résultat, une fois changé et perdu dans une foule de sportifs aguerris, vous êtes déboussolé : exercices cardio ? Musculation ? Cours collectif ? Vous ne savez pas par où commencer...

Ce qu’il vaut mieux faire : consultez les horaires sur le planning de la salle, en réservant votre pass. Ainsi, vous optimisez vos chances de passer une bonne première séance, en participant à un cours qui vous plaît… plutôt que de vous retrouver à faire de la zumba, quand vous êtes plutôt muscu. Si les cours ne vous disent rien qui vaille, n’hésitez pas à demander l’aide d’un coach. Il vous montrera comment utiliser les machines et définira votre programme d'entraînement en fonction de vos objectifs.


2. L’hyper motivé

Une fois bien rodé, vous avez décidé d’aller à la salle TOUS les jours de la semaine. Vous êtes sur une si belle lancée que vous testez tous les cours, toutes les machines. Et là c’est le drame : au bout d’une semaine à la salle, soit à la 7ème séance, vous vous blessez. Vous voilà arrêté net dans votre course folle aux biscoteaux, alors que vous étiez plein de bonnes intentions, prêt à faire tous les efforts possible pour adopter une nouvelle hygiène de vie.

Ce qu’il vaut mieux faire : se donner à fond pour tenir vos nouvelles résolutions sportives, c’est top. Sauf que quand on débute, il vaut mieux y aller doucement pour éviter de se blesser et de finir écœuré par le sport. Allez-y en douceur, apprenez à apprivoiser vos limites, toujours en vous enrichissant de l’expertise des coachs. Ils restent les mieux placés pour vous aider à trouver à votre rythme. Et pas d’inquiétude, vous arriverez à vos objectifs. Surtout si, comme vous l’avez prouvé, vous avez beaucoup de bonne volonté !


3. Le musclor orgueilleux

Vous êtes face à une machine de musculation. Elle semble simple à utiliser, elle est libre, elle vous fait de l’œil. Ni une ni deux, vous vous retrouvez à placer la barre à 50 kg. Vous la levez et votre visage vire immédiatement au rouge vif. Sans parler de votre souffle, qui n’est pas franchement sexy… plutôt bovin. Et comme si ça ne suffisait pas, vous vous retrouvez coincé sous la barre, forcé d’appeler le coach pour qu’il vienne vous tirer d’affaire.

Ce qu’il vaut mieux faire : commencez avec des poids modérés, que vous pouvez “facilement” soulever. Ça paraît être un conseil tout bête, pourtant bien souvent, on se prend pour un bodybuilder né et ça vire au désastre. Ajoutez progressivement des poids pour augmenter la difficulté. Vous devriez pouvoir répéter plusieurs fois un mouvement donné avec une même charge. Ne tentez pas d’imiter votre voisin pour impressionner votre voisine. Et surtout, demandez conseil au moindre doute.


4. Le lecteur compulsif

Vous avez eu une idée ré-vo-lu-tion-naire : lire en faisant de l’elliptique ou du vélo. Vous pensez être le seul à y avoir pensé, mais nombreux sont les sportifs intellos, les yeux rivés sur un bouquin pendant leur entraînement cardio, c’est un syndrome plutôt commun. Depuis que vous emmenez Guillaume Musso à la salle (ça marche aussi avec Albert Camus), vous ne voyez plus le temps, ni les calories passer. La prochaine fois, vous viendrez avec votre tablette et Netflix. C’est génial non ? NON.

Ce qu’il vaut mieux faire : quand on lit, on lit et quand on fait du sport, on fait du sport. Lire en s’entraînant vous fait certes oublier où vous êtes, mais vous empêche surtout de vous concentrer sur l’effort et votre posture. Alors, on ferme son roman à l’eau de rose et on se redresse pour n’avoir d’yeux que pour le mur en face de soi. En étant plus à l’écoute de votre corps, vous travaillerez encore mieux. Et en toute logique, en fin de séance, vous devriez avoir bien transpiré… et ça ne devrait pas sentir l’eau de rose !


5. Le geek des calories

Un esprit sain dans un corps sain c’est une chose, dans un corps de rêve, c’en est une autre. Pour vous, se lancer dans le sport est avant tout une manière de perdre du poids, et le plus rapidement possible. Très vite, le nombre de calories qu’affichent les machines de cardio devient votre seule motivation. Ça y est, vous êtes “calorioman” et faites des calculs savants pour savoir en combien de temps vous allez brûler le morceau de fromage de ce midi ou la part de tarte de dimanche dernier. Pourtant, votre poids stagne sur la balance.

Ce qu’il vaut mieux faire : n’ayez pas une confiance aveugle en les chiffres que vous voyez sur la machine cardio, qui souvent ne sont pas très représentatifs. L’essentiel est d’aller au bout de votre séance de sport, en fonction de vos habitudes ou de vos objectifs. Soyez plutôt attentifs à votre respiration et... à votre transpiration ! En plus, se mettre au sport transforme la masse graisseuse en masse musculaire. Voilà pourquoi vous ne perdrez pas forcément de poids.


Maintenant que vous connaissez les erreurs à éviter, vous êtes fin prêt à franchir la porte de la salle de sport. N’oubliez pas : à votre rythme et sans forcer !