Je mets quoi dans mon sac de sport ?

Casser son PEL pour investir dans de l’équipement sportif qui donne l’impression qu’on est pro, on l’a tous fait (ou pensé). Jauger le niveau sportif d’une personne selon le contenu de son sac, un classique. Niveau look, il y en a pour tous les goûts, entre le tote bag de hipster, le sac du PSG, le baluchon gratté sur un salon ou le sac plastique (cas anonyme déjà observé en salle de sport)... Une fois passée l’étape fashion, savez-vous au moins ce que vous allez mettre dedans ? Petit mémo pour ne rien omettre. Parce que l’excuse de la serviette oubliée pour esquiver la séance, on ne nous la fait pas...


Tout prévoir pour sa séance de sport : quel intérêt ?

C’est bien beau de passer 1 heure à choisir le legging le plus sexy et réaliser 100 poses différentes devant le miroir des vestiaires pour poster la photo qui vous embellira le plus. Si vous voulez avoir l’air sexy dans n’importe quel legging et être mis en valeur par tous les angles photographiques possibles et imaginables, il va falloir vous y mettre pour de bon. Et ça commence par bien remplir son sac de sport, pour que rien ne manque le jour J, à l’entraînement E ! Vous verrez, faire son sac devient vite un automatisme !


Check list sac de sport pour une séance réussie :

  • Tenue de sport : baskets propres (soyez sympa, pas les chaussures que vous avez utilisé sous la pluie au Bois de Vincennes), votre plus bel ensemble short t-shirt (ou le plus moche d’ailleurs, parce que les looks Instagram ce n’est pas la vraie vie, désolé), brassière pour les filles, sous-vêtements de rechange (pour tout le monde !) et chaussettes (surtout si vous portez des sandales). Et pour les vrais pros de l’organisation, pensez au sac plastique pour ranger vos affaires trempées de sueur.

  • Gourde : l’hydratation pendant une séance de sport est aussi importante que pendant un apéro arrosé : un réflexe vital. Alors pensez à la bouteille d’eau ou mieux, demandez une gourde pour Noël. Si vous oubliez, soit vous souffrez, soit c’est votre porte monnaie qui en pâtit (cf le prix de 50 cl d’eau dans les distributeurs des salles de sport). L’avantage, c’est que vous mettez ce que vous voulez dans votre gourde : eau, boisson énergisante, shaker protéiné et plus si affinités...


  • Petite serviette : n’essayez pas de frimer en arrivant à la salle sans serviette : “moi, je ne sue pas”... ce serait dommage de vous retrouver dégoulinant de sueur après 10 minutes d'elliptique, sous les regards “nargueurs” des détenteurs de serviette. Cas de figure à nuancer, car souvent, on vous prêtera une serviette à l’entrée de la salle. On vous conseille d’en avoir une à la première séance, puis d’ajuster selon ce que fournit la salle : petite serviette, serviette pour la douche, les deux... ou rien !

  • Trousse de toilette : surtout si vous allez au sport avant le travail, entre midi et deux, ou avant d’aller boire un verre, la case douche est un immanquable. Si, si ! On vous conseille de toujours avoir dans votre sac un petit contenant de gel douche (et pourquoi pas du shampoing), une serviette et du déodorant. Pour les coquettes, n’oubliez pas votre démaquillant et de quoi vous refaire une beauté.


  • Cadenas : c’est tout bête, mais indispensable, surtout si vous tenez à vos chaussettes collector Simpson ou à votre parfum fétiche comme à la prunelle de vos yeux. Ayez donc toujours un cadenas sous la main (si vous voulez vous faire voler votre smartphone pour justifier l’achat d’un modèle plus récent, c’est une autre histoire). Ne perdez pas votre clé dans la salle, histoire de ne pas devoir faire le tour des tapis de course pour la retrouver en dérangeant tout le monde...

  • Smartphone et écouteurs : et pas que pour les selfies. Si vous pratiquez des exercices cardio, votre smartphone peut être utile pour tracker votre activité et bien entendu, pour agrémenter votre entraînement de votre playlist favorite. Par contre, chanter du PNL, c’est dans votre tête ! Et si vous préférez un entraînement déconnecté, ne vous sentez pas en décalage total si vous êtes le seul à avoir laissé votre téléphone au vestiaire. Soyez fier, vous êtes le nouveau cool.


  • En-cas : ah non, on ne parle ni d’un paquet de schokobons, ni d’un sandwich jambon-fromage ! Selon l’intensité de votre entraînement et si vous êtes habitué à faire du sport ou non, vous pourriez avoir un petit creux après votre séance. Une petite barre de céréales, une pâte de fruit énergétique, des fruits secs… ou encore une banane ramollie dans le fond de votre sac sauront vous redonner des forces.

  • Petit matériel : vous pourriez avoir besoin de matériel en plus des éléments cités plus haut. Plutôt muscu ? Pensez à prendre des gants pour protéger vos mains quand vous soulèverez des poids. D’humeur chien tête en bas ? Vous pourriez bien avoir besoin d’un tapis de yoga (qui ne sente pas les pieds de tous les yogis qui l’auront utilisé…) Renseignez-vous auprès de la salle pour savoir ce qui est fourni.

À noter que toutes les enseignes CMG, HealthCity, les studios premium et de nombreuses autres salles partenaires fournissent l’eau pour remplir sa gourde. Mais aussi tout le nécessaire de toilette : serviettes de bain à volonté, gel douche et shampoing, démaquillant, déo, sèche-cheveux, lisseur, élastiques… jusqu’aux casiers qui s’utilisent avec code (donc sans cadenas), notre sac s’allège. Renseignez-vous en prenant votre pass.


À la suite de cet article, plusieurs issues possibles : vous vous en tenez à votre sac d’origine, au risque de vous retrouver sans cadenas ou de boulotter des chips après l’entraînement parce que vous n’aurez rien d’autre sous la main. Ou alors vous avez suivi nos conseils à la lettre et votre sac est prêt (entre temps, vous avez quand même enlevé un rouleau de papier toilette et un bandeau en serviette éponge style 118 218 dont vous n’aurez a priori pas l’utilité). Vous êtes paré… à moins que vous n’ayez oublié votre pass Gymlib ?!