[INTERVIEW] “Le coworking c’est la nouvelle ubérisation”

La société évolue vite. Parfois trop vite au goût de certains entrepreneurs dépassés à l’heure de créer une entreprise et poursuivre de nouveaux challenges. Pour accompagner ces aventuriers, les incubateurs se sont démultipliés à l’image des espaces de coworking qui rencontrent un franc succès.

Comment aider les jeunes pousses en quête de sécurité et de partage d’expérience au tournant du digital ? Brieuc Oger, CEO de l'agent immobilier digital dédié aux professionnels Hub-Grade, Louise-Marie Véron, Partnership Manager pour les incubateurs de Paris&Co et Yoann Jaffre, Vice-président Innovation chez Nextdoor, nous éclairent sur les rôles de ces organisations qui ont su se rendre indispensables.


L’incubateur, une structure en pleine ébullition

Le concept d’incubateur ? Il faut savoir qu’en France ça existe depuis un moment, cela a été très poussé par la volonté politique au démarrage, nous confie Louise-Marie Véron. Aujourd’hui il y a une privatisation des écosystèmes avec WeWork, tous les espaces de coworking, Station F, les incubateurs corporate.... Le monde privé prend de plus en plus le relai sur le sujet, souvent en collaboration avec les pouvoirs publics.

Tous les ans près de 1000 nouvelles startups trouvent les financements nécessaires pour se lancer. Face à un environnement de plus en plus dynamique, les incubateurs se sont démultipliés, “c’est un vrai marché qui a explosé, lorsque Station F a ouvert cela a généré un beau coup de projecteur dans l’écosystème et incité des acteurs à se lancer, affirme Louise-Marie, les incubateurs existeront toujours même s’il n’y a pas la place pour 10 000 structures. Le marché va se rationaliser, chacun devra s’interroger sur sa plus-value concrète et se concentrer dessus.” En effet, en 2016, la France comptait 233 incubateurs, 51 accélérateurs* et près de 10 000 startups**.


Panorama des startups en France


Aujourd’hui les entrepreneurs ne sont plus les mêmes ! Il y a eu un changement de paradigme et de mentalité à ce niveau là.


Station F


Le coworking, cocon des temps modernes

Avec l’augmentation du nombre d’indépendants et la création continue de nouvelles entreprises, les espaces de coworking répondent à des problématiques liées à l’évolution du monde du travail. Comment passer le cap sans entamer une traversée du désert ? Comment trouver un espace de travail adéquat lorsque l’avenir de l’entreprise est incertain ? Chez Hub-Grade, Brieuc Oger tente de répondre à ces besoins : “nous travaillons énormément avec des petites structures. Notre cible est principalement les TPE/PME. L’entreprise type a entre 5 et 10 ans, 2 à 40 employés et ne veut pas se mettre dans ses propres locaux car elle ne sait pas trop ce qu’elle va devenir et surtout à quel rythme elle va grossir.


Prendre son ordinateur, ne s’occuper de rien et se mettre au travail... Le coworking c’est le clé en main !


Les espaces de coworking font partie intégrante de l’économie collaborative. Leur nombre a été multiplié par 10 depuis 2012. Une situation suivie de près par Brieuc Oger : “Je pense que le marché va venir se structurer avec différentes offres à destination des grands groupes, des PME, des startups… Tout cela va se généraliser, toutes les entreprises de moins de 100 salariés seront dans des espaces de coworking. Le coworking c’est la nouvelle ubérisation.” Un constat partagé chez Nextdoor : “On tend les entreprises à aller vers le modèle du coworking pour gagner en flexibilité, en réactivité et en mobilité. Ce sont les grands mouvements d’aujourd’hui mais culturellement il reste beaucoup de chemin à faire”, nous avoue Yoann Jaffre.

Le mouvement est pourtant en marche. Les chiffres sont édifiants : il existerait 18 000 espaces partout dans le monde rassemblant plus d’un million de coworkeurs !


La recherche de communauté, la localisation et ne rien gérer sont les principales raisons qui poussent une entreprise à choisir le coworking.


Espace de coworking


Success story au coeur de la start-up nation

Les réseaux d’incubateurs et d’espaces de coworking sont profondément ancrés dans notre écosystème français. Ils font désormais partie d’une culture du travail qui a permis l’orientation de travailleurs vers le nomadisme. “Le coworking, c’est une envie de travailler ensemble, assure Brieuc Oger, c’est un esprit communautaire et collaboratif, une envie de reconnecter et de donner du sens à ce que l’on fait !” Les incubateurs et coworking partagent plus d’aspects qu’il n’y paraît : environnement bienveillant, lieu de vie et d’échanges, structure d’encadrement pour jeunes entreprises… “La vraie magie du coworking c’est de retrouver cette notion de “co”, ajoute Yoann Jaffre, peu importe ses ambitions, ses origines ou son parcours, on peut venir rencontrer et travailler avec des gens qui sont différents de nous. Et qui dit différent, dit complémentaire.” Face à un milieu devenu parfois instable pour le développement des jeunes pousses, les indépendants, PME, TPE et startups se laissent peu à peu séduire. “L’effet incubateur est aussi une manière de garder un côté convivial à l’image d’une promotion, confie Louise-Marie, cela fait moins peur de se lancer quand on est plusieurs à faire la même chose, dans les mêmes locaux… Je pense que c’est ce qui explique le succès de ce type de structure.”


Espace de coworking Hub Grade


Un point commun, le rapport au collectif

De nouveaux besoins émergent. Les jeunes entreprises ne veulent plus faire cavalier seul sur la route du succès. Au fil des années, le partage d’expérience s’est libéré, les rencontres se sont facilitées. S’entourer pour mieux évoluer est devenu le nouveau credo : “l’incubateur peut être un lieu rassurant dans un univers ‘ultra insecure’. On sait qu’on est avec des gens qui savent ce que c’est d’être entrepreneur, une identification se crée, on partage les bonnes pratiques” explique Louise-Marie Véron.


Notre idée chez Nextdoor c’est de casser ces silos. On fait une découpe horizontale et on renverse le modèle pour travailler tous ensemble. C’est ça l’esprit du coworking.


Cette idée de renouvellement permanent s’inscrit désormais dans le quotidien des startups. Beaucoup n’imaginent plus construire leur avenir sans cette notion de collectif, tant au niveau de l’équipe que du cadre de vie : “Cela fait 4 ans que j’ai créé Hub-Grade. Nous n’avons jamais été dans nos propres locaux et aujourd’hui nous ne l’imaginons même pas ! assure Brieuc Oger. Nous travaillons ensemble mais quand arrive le déjeuner, l’apéro du soir, nous pouvons échanger avec d’autres personnes d’entreprises différentes, parler d’autres choses que du travail... C’est peut-être ça la qualité de vie au travail !


Espace de coworking


Tendance de travail collaboratif ou réel ancrage dans nos méthodes de travail ? Les chiffres semblent parler d’eux mêmes… Le siècle du travail nomade sera également celui de l’économie collaborative. Les structures dédiées au développement sont fortement ancrées dans notre culture et notre territoire. Entre partage des bonnes pratiques au sein d’espaces de coworking et encadrement des incubateurs, les startups françaises sont prêtes plus que jamais à décrocher (elles aussi) les étoiles.


------

SOURCES

* Infographie Keyrus, “L’écosystème startup en France, bilan de l’année 2016”

**Infographie Yooma, “Les 10 chiffres clés sur les startups françaises”, 2017