France Stratégie est une institution autonome rattachée au Premier ministre dont l’objectif premier est d’engager des propositions pour orienter l’action et le débat public. À travers son étude “Les métiers du sport” de 2019, elle étudie les grandes mutations du champ sportif et les enjeux qui en découlent.

  • Quelles sont les principales transformations observées ?
  • Quel rôle l’entreprise a-t-elle face à la nouvelle consommation du sport ?
  • Le sport peut-il solutionner les enjeux de santé en entreprise ?

Marième Diagne, Chargée de mission chez France Stratégie et notre Responsable Communication Gabrielle Béal, se sont penchées sur le sujet.

Contexte

Afin d’évaluer de manière concrète les évolutions des métiers et des compétences dans l’univers du sport à l’horizon 2024, le Premier ministre a demandé à France Stratégie de mener une étude.

Selon Marième Diagne, s’il n’y avait que deux enseignements à retenir de ce rapport d’une centaine de pages, ce seraient les suivants :

  • la nécessité de renouveler le panorama des métiers du sport.

Les analyses doivent s’élargir au delà du domaine de l’enseignement, pour aller se concentrer vers des métiers existants ou émergents pouvant appartenir à d’autres secteurs économiques (distribution, digital, évènementiel, santé et bien-être, etc).

  • le besoin de repenser les formations.

La diversification des pratiques et des disciplines a provoqué une inflation des diplômes (environ 1000 sur le marché). De ce fait, il y a un véritable objectif de visibilité des formations, de professionnalisation et de création de passerelles.


Quels impacts les mutations du champ sportif ont-elles sur l’entreprise ?

Selon France Stratégie, 3 tendances ayant une influence sur les métiers et les compétences existent.

L'émergence de nouvelles formes de pratiques

De plus en plus, les activités physiques et sportives s’émancipent des clubs et associations et s'orientent vers des salles spécialisées, les parcs et autres espaces en plein air, les domiciles ainsi que les entreprises. Cette nouvelle façon de pratiquer est de plus en plus plébiscitée en lien avec une hausse de la disponibilité des lieux de pratique (équipements publics en libre accès, nature, etc.).

Verbatim 1

Cette diversification est liée à la recherche de formes de pratique non contraignantes, offrant flexibilité et liberté. Par ailleurs, les outils numériques surfent sur cette tendance et contribuent aux nouvelles habitudes de consommation du sport permettant d’être autonome (par exemple : la possibilité de faire son propre programme personnalisé et la réalité virtuelle augmentée pour pratiquer dans des conditions différentes).

L’entreprise, un lieu de pratique et/ou un intermédiaire à part entière

Les organisations accueillent de plus en plus la pratique d’activités physiques et sportives en leur sein, et aident la diffusion de ce nouveau modèle. En effet, de plus en plus d’entreprises proposent, via leur CSE ou leur RH, des solutions adaptées aux demandes de leurs différents salariés.

Sondage 1

Le haut potentiel des segments en développement

Également, la nouvelle manière de consommer le sport est liée à la croissance de “nouveaux” publics à haut potentiel. Les femmes, les seniors, les malades, les salariés… de nombreuses catégories qui viennent avec des besoins précis (entretien physique, renforcement musculaire, besoin de soins, de bien-être, de diversité dans la forme de pratique) et demandent des conditions spécifiques (sport chez soi, au bureau, à l'extérieur).

Toutefois, Marième Diagne souligne bien qu’il n’existe pas qu’un seul profil, mais des tendances.

Pour illustrer, nous pouvons distinguer 3 profils de seniors, catégorie dont la pratique sportive est en augmentation. Une croissance notamment liée au vieillissement de la population qui est désormais un enjeu de santé public.

  • les seniors déjà très sportifs en amont qui arrivent à pratiquer des activités qui sont très intenses
  • les seniors sportifs occasionnels qui persistent dans le sport pour des questions de bien-être
  • les seniors qui vont pratiquer pour des questions de santé

Effectivement, si vous entendez certainement beaucoup parler des Millennials, l’intégration des seniors devient lui aussi, un enjeu fort de l’entreprise.

Sondage 2

L’élément clé à retenir ? Comme le dit Marième Diagne, Il est essentiel de prendre en compte les spécificités des différentes cibles pour proposer des activités qui englobent les diverses attentes et répondent aux besoins spécifiques.

Verbatim 2

Sport & santé

Si le rapprochement entre entreprise et sport ne date pas d’hier, celui-ci a persisté dans le temps et s’est notamment densifié dans les années 80.

Aujourd’hui, les activités physiques et sportives apparaissent comme un moyen d’atteindre un bien-être physique, psychique et social, tel que cela est prescrit par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

À l’origine instrument fédérateur, de cohésion, de performance… depuis les années 2010, le sport devient bien plus : un élément de santé et de bien-être des salariés, en lien avec la montée de la responsabilité sociale de l’entreprise.

Verbatim 3

Le sport santé fait désormais partie de la stratégie nationale au niveau de la prévention de santé publique. Elle fait la promotion de l’activité physique et sportive comme élément déterminant de la santé et du bien-être des individus. Dorénavant, le sport peut être considéré comme une thérapie non médicamenteuse et de nouveaux dispositifs sont mis en place comme le sport sur ordonnance (un médecin peut prescrire de l’activité physique et sportive).

Sondage 3

Malgré une forte demande, en France, la part des entreprises mettant en place un tel dispositif reste basse. Le potentiel de développement est grand, notamment chez les petites entreprises.

Tout au long de ce webinar, de nombreux questionnements ont été soulevés. N’hésitez pas à visionner le replay pour en savoir plus sur :

  • les solutions pour engager les moins sportifs
  • l’augmentation de la pratique féminine dans les sports à connotation plus “masculine”
  • la mobilisation des entreprises et des administrations sur le bien-être et la santé des salariés en milieu et fin de carrière
  • la substitution des RH aux CSE concernant l’offre sportive
  • les solutions sport pour les TPE
  • l’identification des attentes salariés

CTA replay

Sources : sondages du webinar France Stratégie X Gymlib