[INTERVIEW] “On prend soin du travail”

Lancer une démarche qualité de vie au travail pour 14 000 agents répartis sur 20 établissements en Ile de France. Ambitieux ? Il en faut davantage pour décourager Mélanie Montocchio, Responsable Mieux Vivre au Travail au sein de SNCF Transilien.

Humaniste, optimiste, réaliste, elle consacre chaque jour son énergie à incarner et donner des clefs pour faire améliorer le bien-être en entreprise. Portrait d’une “Happy Performer” qui vous veut du bien.


Responsable Mieux Vivre au Travail, nouveau profil

Mélanie Montocchio : Mon poste a été créé en avril 2015. Il est rattaché au Département Relations sociales et Mieux Vivre au travail de la DRH Transilien et vise à améliorer les indicateurs de performance sociale (absentéisme, inaptitude, risques psychosociaux) et la qualité de vie au travail.

Ma mission consiste à :

  1. Définir la politique de lutte contre l’absentéisme, l’inaptitude et les risques psycho-sociaux de Transilien (cible 13 000 agents) et piloter l’ensemble des indicateurs associés
  2. Définir l’ambition du programme QVT de SNCF Transilien
  3. Mettre en œuvre les actions et soutenir une communauté d’acteurs (managers, RH, médecins du travail)

L’absentéisme, fléau contemporain

Mélanie Montocchio : L’absentéisme sur lequel l’employeur peut agir provient de l’organisation du travail au sens large : les conditions de travail, l’environnement de travail, la qualité du collectif de travail, l’équilibre pro/perso, la reconnaissance. Certains maux physiques comme les troubles musculo-squelettiques peuvent être liés à l’ergonomie des postes de travail.


SNCF


Le manager, pilier de la réussite


"Obtenir l’adhésion des managers, les sensibiliser et les former aux problématiques QVT, c’est la clé de la réussite."


Mélanie Montocchio : Quelles sont les causes ? Comment réagir ? Mon travail consiste à les accompagner dans ces interrogations mais aussi à les responsabiliser sur l’absentéisme de leur équipe, sans les culpabiliser. Ensuite, je leur fournis des outils : outils de suivi, techniques d’entretiens de ré accueil, bonnes pratiques. Un de nos ateliers répond par exemple à la question “C’est quoi un manager QVT ?”.

Aller sur le terrain est également primordial : il faut mener des analyses locales et interagir avec la médecine du travail si l’on veut trouver les racines de l’absentéisme et diminuer les absences au travail. Pour garantir une vraie proximité, nous avons des référents régionaux et des ambassadeurs dans les différents établissements. Chacun s’attache à animer sa communauté.


L’efficacité des actions, règle incontournable

Mélanie Montocchio : Un budget est alloué chaque année à la QVT afin de mettre en œuvre les actions priorisées. Nous avons à cœur de faire baisser le taux d’absentéisme et de mener un certain nombre d’actions autour de la qualité de vie au travail. Pour mesurer cela, notre équipe suit de près les indicateurs (absentéisme, inaptitude) ainsi que le baromètre de satisfaction des salariés.


La légitimité, éternel enjeu

Mélanie Montocchio : Sensibiliser les managers à la prévention de l’absentéisme ne va pas de soi dans une entreprise classique. Non l’absentéisme n’est pas qu’une problématique RH.


"Il faut démontrer que la QVT est stratégique à la performance et que les leviers sont dans le travail et non pas dans les à-côtés (exemple : les massages) "


Happy Performance, démarche QVT de SNCF Transilien

Mélanie Montocchio : 4 salariés de SNCF Transilien, les “Happy Performer”, consacrent une partie de leur temps pour incarner cette démarche et la faire vivre à travers des actions concrètes :

  • Animation d’une communauté digitale via un site d’inspiration et de partage de bonnes pratiques.
  • Mesure du bien-être au travail avec l’appui d’une start-up.
  • Portage d’un lot QVT dans le cadre du déménagement à venir de 700 collaborateurs du Siège.
  • Sensibilisations aux actions du manager QVT.
  • Mise en place d’une plateforme digitale de services à la personne.
  • Mise en place d’actions pour renforcer le collectif (ex : chorale).

"Pour améliorer la performance de l'entreprise, il faut améliorer la qualité de vie au travail. Et pour améliorer la qualité de vie au travail, il est essentiel avant tout d'améliorer la qualité du travail lui-même !"


La Semaine de la QVT, opportunité de partage avec les personnels du Siège de Transilien

Mélanie Montocchio : Cette année, le contexte est particulier avec la grève et le déménagement à venir de notre Siège. C’est important de marquer l’évènement sans pour autant être déconnecté du terrain.

Nous privilégions des conférences autour du management et du digital, notamment pour faire écho au thème de cette année : l’innovation. Voici quelques activités proposées :

  • Création et diffusion d’un film sur la démarche QVT de SNCF Transilien.
  • Cycle de conférences autour des opportunités de la QVT, du management et du digital. Sociologue et startup agile se succèderont pour prendre la parole.
  • Lancement de Gymlib avec une animation au siège.
  • Animation autour des services de la conciergerie digitale.
  • Animation par la médecine du travail autour de l’activité physique.

L’offre Gymlib, levier du mieux vivre au travail


"Proposer le programme Gymlib est une des actions que nous allons tester, la pratique du sport étant un des leviers de santé au travail."


Mélanie Montocchio : Le siège qui était à Paris va déménager à Saint-Denis : cela va rallonger le temps de transport de nombreux salariés. Ils ont été interrogés sur leurs aspirations et ont notamment émis la volonté de pouvoir pratiquer une activité sportive près de leur nouveau lieu de travail. Tester Gymlib sur 6 mois nous a semblé être une réponse adaptée à cette demande.