[ÉTUDE DE CAS] Offre sport en entreprise par le CSE

Pourquoi mettre en place une offre sport et bien-être via le comité social et économique de votre entreprise ?

Le comité social et économique (CSE) remplace et fusionne bon nombre d'entités : instances représentatives du personnel, délégués du personnel, comité d'entreprise... La mise en place du CSE sera d’ailleurs obligatoire à partir du 1er janvier 2020. Cette nouvelle instance a à coeur de traiter le bien-être de ses collaborateurs. Au-delà des enjeux de QVT, liés à la rentabilité et adressés par les RH, beaucoup de CSE déclarent avant tout vouloir faire plaisir à leurs employés.

Le sport représente justement une demande récurrente émise par les salariés.

Mais comment maintenir l’équité si tous les employés demandent des subventions pour des salles aux prix très différents ?

Comment traiter toutes ces factures ?

Comment ne pas en exclure une partie en signant un partenariat unique ?

De nombreux CSE se sont tournés vers l’offre Gymlib Pro. Nous vous proposons de découvrir leurs motivations et de leurs retours.

Que vais-je trouver dans l’étude de cas ?

  • Des chiffres sur les attentes des employés concernant le bien-être au travail, la reconnaissance de leur entreprise et leurs avantages
  • Les problématiques soulevées lors de la mise en place d’une offre sport en entreprise, les enjeux impliqués et les solutions que le programme Gymlib Pro apporte au CSE
  • Le cas pratique de 3 de nos clients de différentes tailles, avec des données chiffrées sur l’adhésion au sein de leur entreprise ainsi que des extraits d’interviews des membres du CSE

Découvrir l’étude

Vous êtes intéressé par l’enjeu du sport en entreprise pour les CSE ? Par les données et avis des entreprises utilisant déjà le service Gymlib Pro ? Téléchargez notre cas consacré au sujet.

CTA cas CSE

Vous pouvez également consulter les interviews complètes des représentants des CSE de nos clients PeopleDoc (200 salariés), Dailymotion (150 salariés) ainsi que le cas spécifique consacré à Wavestone (2500 salariés).