Escalade : 5 idées reçues qui vont droit dans le mur

L’escalade ? Une discipline pour les gros bras en sarouel, à l’autre bout de l’Île-de-France. Quel intérêt à prendre le RER d’un bout à l’autre, pour se retrouver les quatre membres écartelés face à un mur, dans une salle qui sent la transpiration ? Pourquoi se faire tyranniser par son propre vertige, pour pratiquer un sport qui n’en est même pas un ? C’est l’idée qu’on avait de l’escalade avant qu’on se fasse violence pour nous aussi, grimper au sommet. Résultat, on a été séduits par ce sport plein de promesses. On fait notre mea culpa. Ainsi que notre sélection des 5 blocs d’escalade indoor accessibles avec Gymlib.


L’escalade n’est pas un sport. Faux.

Nous aussi, on s’est dit que s'agripper pendant une heure à un mur sans regarder en bas, ce n’était pas une séance de sport digne de ce nom. Et la mention “sport extrême”, dans une salle recouverte de tapis multicolores, avec un casque rose bonbon sur la tête, ça ne nous impressionnait pas non plus. Pourtant, l’escalade est un sport, un vrai. On estime à 700 le nombre moyen de calories brûlées lors d’une séance d’escalade de 60 minutes, ce qui vaut bien un cours de boxe ou votre session fitness du dimanche sur YouTube.


L’escalade, ça fait travailler que les bras. Faux.

Essayez de vous rendre au sommet à la force des bras, vous verrez ! L’escalade est un sport hyper complet, qui mobilise TOUT le corps et tonifie des muscles comme les abdos et les dorsaux. La magie opère le lendemain des premières séances, grâce aux courbatures qui vous feront découvrir des muscles dont vous ne soupçonniez pas l’existence. Si vous voulez exhiber votre “six-pack” sur la plage l’été prochain, sans pour autant vous abrutir aux exercices d’abdos, vous n’allez pas toucher le sol cette année.



Si je n’habite pas à Fontainebleau, je ne peux pas faire d’escalade. Faux.

Inutile de passer 1h30 dans les transports avec votre matériel sur le dos pour trouver le spot idéal : les blocs d'escalade ont envahi les villes ! Comment reconnaître un bloc ? Un mur jusqu'à 3 mètres de hauteur pour vous impressionner, des énormes tapis pour vous réceptionner (qui sait...) et des dizaines de mains recouvertes de poudre blanche (la magnésie, pardi). Bon, il est possible que les chaussons de votre voisin de cordée ne sente pas la rose, mais c'est marginal et ça vous fera grimper plus vite !


J’ai le vertige, l’escalade n’est pas faite pour moi. Faux.

Vous avez le tournis quand vous imaginez un saut en parachute ? Vous vous défilez à chaque apéro sur un rooftop alors qu’il s’agit bien d’un apéro ? Notre diagnostic : vous avez le vertige et pensez sûrement que l’escalade et vous, ça fait deux. Détrompez-vous, grimper en salle peut vous aider à vaincre la peur du vide. Surtout si vous commencez par escalader des blocs, vous ne devriez pas ressentir la hauteur. Et si vous êtes un éternel stressé ou hyperactif (ou les deux ?!), l’escalade est excellente pour la gestion du stress et la concentration.



Grimper en salle, c’est d’un ennui total. Faux.

C’est vrai que quand on pense escalade, on visualise plutôt des rochers imposants, de la verdure à foison et la douce caresse du vent. On ne s’imagine pas être coincé entre quatre murs artificiels, recouverts de centaines de points de couleur. Pourtant, vous oublierez vite Dame Nature une fois acclimaté aux salles d’escalade, tout comme les footballeurs prennent leur pied dans les salles de foot indoor. On y trouve une ambiance très cool (arrêtez donc de penser “babos en sarouel”) et parfois même une buvette pour célébrer votre montée au sommet avec vos co-grimpeurs. On sait où vous trouver maintenant !


On parie que dans quelques temps, c’est votre copine ou votre mec qui viendra vous tirer par le baudrier pour que vous rentriez à la maison ? Pour que l’escalade devienne une nouvelle religion, faites un tour par nos salles d’escalade partenaires :

Retrouvez le top 5 des salles d’escalade partenaires Gymlib ici.