Démarche QVT : les 7 arguments capitaux pour convaincre son CODIR !

Prêt à lancer votre projet QVT ? Chiffres à l’appui, vous en êtes convaincu, une démarche sport et bien-être est une attente salariale forte : 94% des salariés pratiquant une activité sportive au travail en sont satisfaits(1). Reste à “évangéliser” votre direction sur les multiples vertus d’une initiative QVT pour votre organisation. Globalement, 87% des dirigeants d’entreprise se disent déjà convaincus des effets positifs(2) sur leur entreprise. Pour sortir du CODIR avec la sacro-sainte et le budget adéquat, nous vous avons répertorié les 7 arguments irréfutables.


Argument #1 : Insistez sur la rentabilité

Les dirigeants “early adopters” du sport en entreprise sont les premiers ambassadeurs : plus de 8 sur 10 estiment que cela améliore l’état de santé et le bien-être de leurs collaborateurs(1). Les derniers chiffres corroborent leur perception :

  • Économies sur les frais de santé : si un employé pratique une activité sportive régulière, l’entreprise économisera de 6 à 9% sur les frais de santé annuels de cette personne(3).
  • Économies sur les coûts liés à l’absentéisme : les entreprises incitant à la pratique sportive ont observé une baisse du taux d’absentéisme de 30 à 40%(4).
  • Amélioration de la performance de l’entreprise : 12% de gain de productivité pour le salarié pratiquant au moins 30 minutes d'activité physique par jour par rapport aux collègues sédentaires(5).

D’autres arguments dans notre ebook sur "Qualité de vie au travail : de la santé des collaborateurs à la santé des entreprises”.


Ebook QVT


Argument #2 : Valorisez les bienfaits sur la marque employeur

63% des entreprises ayant reçu le label Top employeur ont un programme bien-être ! Signes de modernité et de considération, 83% des salariés y voient aussi une forme de dynamisme(6). Les politiques de sport et bien-être sont devenues un véritable levier RH au service de la rétention et de la fidélisation : 89% des collaborateurs se disent plus motivés quand l’employeur prend en considération leur bien-être(7). Des éléments à ne pas négliger pour s’inscrire dans les tendances RH à venir et répondre aux demandes indédites des Millennials : ils privilégient à 84% le bien-être au travail versus la rémunération(8).


Argument #3 : Mettez en exergue la satisfaction salariés

Faites-vous l’écho des besoins terrain en remontant les signaux faibles auprès de la direction. Appuyez-vous sur les résultats chiffrés des enquêtes sociales et d’engagement internes. Priorisez les résultats critiques et n’hésitez pas à les coupler avec des données textuelles telles que les verbatim et les recommandations de parties prenantes impliquées dans l’expérience collaborateur (IRP, médecins du travail et CHSCT).


Argument #4 : Sensibilisez-les sur les principaux indicateurs RH

Listez les indicateurs RH sur lesquels une démarche sport et bien-être agit positivement et… indirectement sur l’équilibre socio-économique de l’entreprise.

  • Turn-over
  • Rétention des talents
  • Climat social
  • Santé des salariés
  • Engagement
  • Recommandation : eNPS (employee Net Promoter Score : indicateur qui permet de mesurer la température sociale de l’entreprise en se fondant sur une question pivot : “est-ce que vous recommanderiez votre entreprise ?” )

Argument #5 : Anticipez les prochaines étapes

N’attendez pas votre premier point avec la direction pour, ensuite, préparer le lancement. Montrez que vous pilotez déjà le projet grâce à :


Argument #6 : Optez pour une approche simple

Même si le bien-être est un sujet multidimensionnel, ne partez pas sur une première approche QVT trop complexe. Positionnez votre offre comme un projet pilote facile à déployer... mais à forte valeur ajoutée pour le quotidien de vos salariés.

Pour trouver le bon équilibre entre facilité de déploiement sans rogner sur la “valeur salariale” recherchée, voici une une matrice récapitulative des solutions sport et bien-être, à vous de placer le curseur !


Programme sport et bien-être Gymlib


Argument #7 : Appuyez-vous sur votre partenaire QVT

Pour cadrer les premières initiatives bien-être, être conseillé par un partenaire extérieur est un gain de temps et d’énergie. Son rôle : co-construire la solution, organiser votre déploiement et booster la communication. Gymlib s’appuie notamment sur un kit de déploiement clé-en-main pour guider le lancement et le suivi des projets clients. François Mélin, DRH d’ICF Habitat (Groupe SNCF) , l'a expérimenté : "Gymlib est une suite logique à toutes nos actions en faveur de la qualité de vie au travail. Après celles menées pour atténuer la pénibilité de certains métiers et pour améliorer le confort des employés, il était normal que l'on encourage la pratique du sport. C'était d'ailleurs une demande forte formulée par les collaborateurs lors de l'enquête salariés 2017. "


Vous souhaitez en savoir plus sur les problématiques liées à la qualité de vie au travail ? Découvrez notre offre Gymlib Pro !


------------

Sources

(1)Baromètre “Vitalité, Sport et Entreprise”.

² Résultats moyens issus de la base client Gymlib start-up, PME et grands groupes

(2) Étude réalisée par le Medef, le ministère des Sports et l’Union Sport & Cycle, novembre 2018

(3) Cabinet Goodwill management pour le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français) et le MEDEF, 2015

(4) Etude britannique reprise par Sport carrière dans l'article "Le sport pour stimuler la performance en entreprise", 13 septembre 2017

(5) Étude Santé Canada.

(6)Enquête Décathlon Pro

(7) D’après l’étude “regards croisés” de Malakoff Médéric sur la Qualité de vie au travail 2017