Comment concevoir sa stratégie QVT à l’échelle mondiale ? Le cas Sodexo

Sodexo est une multinationale française spécialisée dans les services de Qualité de vie. Mais encore ? Il s’agit du premier employeur français au monde, riche de 450 000 personnes réparties sur 30 000 sites, et d’une centaine de métiers différents.

Quelle stratégie QVT pour les collaborateurs d’une (telle) entreprise internationale ?

Une problématique RH dont découlent plusieurs sous-questionnements :

  • Quelles sont les différentes visions du bien-être au travail selon les cultures ?
  • De quelles pratiques RH voisines pouvons-nous nous inspirer ?
  • Comment instaurer une politique QVT globale à l’échelle d’un groupe international ?

Lydie Breton, Directrice de l’innovation sociale & des projets Qualité de vie, membre de Sodexo depuis 23 ans, a répondu à toutes ces questions lors de notre webinar.

Établir un diagnostic intégral : l’astuce d’une entreprise transnationale

Bonne nouvelle, 71% des salariés dans le monde ont un avi favorable concernant leur niveau de bien-être au travail. Cependant, malgré des données très encourageantes, les disparités mondiales en terme de QVT persistent.

Sondage 1

Afin de mesurer le rapport au travail de ses salariés à travers la planète, Sodexo établit régulièrement une enquête mondiale sur l’engagement.Les résultats sont donnés par Lydie Breton en début de webinar.

Verbatim 1

Vie pro/vie perso : une frontière mondiale à définir

Selon les pays, l’intérêt accordé à ce sujet diffère.

Image 1 E-book QVT monde

Chez Sodexo, des mesures sont prises pour lutter contre le présentéisme et rehausser le niveau d’engagement. Pour cela, poser un cadre défini est essentiel. Par exemple, interdire la réunion qui s’étend après 19h.

Et si l’on s’inspirait de nos homologues francophones ? Comme nous l’explique Lydie Breton, au Québec, arriver tôt et repartir tard du travail est un signe de déséquilibre et d’un manque de capacité à faire la part des choses pouvant provoquer des nuisances sur le long terme.

Pour plus d’informations, embarquez pour un tour de monde de la QVT via notre e-book dédié !

Le management, un concept cosmopolite

Tandis que les pays scandinaves usent d’un “slow-management” basé sur l’égalité et une hiérarchie légère, la France ou l’Allemagne privilégient l’organisation verticale et la hiérarchie affirmée.

Cependant, en France, on observe un élan d’entreprises “libérées” sortant du modèle pyramidal. L’objectif ? Capitaliser sur les atouts des individus au-delà de leurs compétences techniques. Plus facile à dire qu’à faire. Chez Sodexo, on s’inspire de ce modèle innovant et on développe un management qui s’adapte au mieux au biorythme des salariés.

Une source d’inspiration ? Nos homologues nordistes. Ne disposant pas d’autant de lumière naturelle que nous, ils développent des espaces lumineux adaptés et des zones de ressourcement qui permettent des temps de ralentissement pour faire face aux moments plus effrénés par la suite.

Le bien-être au travail, futur salaire universel ?

De nombreuses études récentes démontrent que les jeunes sont prêts à faire des concessions sur leur salaire en contrepartie d’une meilleure qualité de vie au travail. Cependant, en France, et contrairement aux Etats-Unis, le tabou du salaire persiste. Même si des startups inspirées de la transparence de la Silicon Valley se développent.

Verbatim 2

Le capital confiance, élément clé de la reconnaissance au travail

La reconnaissance fait partie des critères essentiels du bien-être au travail, notamment en Europe. La France, la Belgique et l’Allemagne sont les pays qui semblent y accorder le plus d’importance.

Chez Sodexo, cette reconnaissance peut passer par la mise en place de nouvelles procédures telle que le télétravail. Une tendance qui est encore perçue différemment selon les pays. L’astuce du groupe pour le démocratiser même avec les managers les plus réticents ? Travailler sur les mentalités en allouant un capital confiance dès le départ.

Être intelligent et sportif à la fois : un rêve désormais accessible

En fonction des régions du monde, les accès aux programmes de bien-être sont très contrastés.

Image 2 E-book QVT monde

Lydie Breton le dit franchement, même si les mentalités évoluent, en France, on est soit sportif, soit intelligent. La part cérébrale est sur-valorisée alors qu’il est essentiel de pouvoir cumuler le côté sportif, complémentaire. Donner la possibilité d’une pratique du sport ou de la méditation dans le cadre de l’entreprise contribue au bien-être physiologique. Pour plus d’informations sur ce que la pleine conscience peut apporter aux entreprises et plus précisément au management, regardez le replay !

Verbatim 3

Chez Sodexo, le sport en entreprise fait partie du décor. Une salle de sport a été mise en place au niveau du siège mondial et des équipes opérationnelles de la région parisienne, complétée par l’abonnement Gymlib Pro. L’offre sport est enrichie par la mise en place d’évènements réguliers comme des courses solidaires. Cela permet de soutenir la pratique sportive dans un modèle vertueux mais aussi de nourrir une identité en tant qu’employeur.

Nous avons établi une liste des principaux bénéfices tirés par Sodexo :

Les secrets d’une stratégie bien-être à l’international

Pour Sodexo dont c’est le coeur du métier, la qualité de vie de l’ensemble de ses collaborateurs est indispensable.

L’élément essentiel de la stratégie du groupe : partager une clé de lecture commune avec tous les pays.

Sondage 2

La pyramide de Maslow made in Sodexo

La clé de lecture de Sodexo est la suivante : établir une pyramide de Maslow revisitée en 3 étapes.

Pyramide webinar Sodexo

En fonction du diagnostic établi et des priorités, chaque pays va pouvoir organiser une politique QVT riche en sens et qui s’intègre dans un schéma global.

Pour connaître tous les secrets de cette stratégie QVT internationale, visionnez le replay !

CTA replay webinar Sodexo

Sources : Webinar Sodexo x Gymlib - Appréhender sa stratégie QVT à l’international - Sondages avec 160 répondants.